Résultat solide pour Tamedia au premier semestre 2015 malgré un marché en recul – Création de nouveaux secteurs (Publicité & Médias pendulaires et Médias payants) le 1er janvier 2017 au plus tard

Le groupe suisse de médias Tamedia a réalisé un chiffre d’affaires de 530,7 millions de francs (-3,8 pour cent) au premier semestre 2015. En raison du ralentissement conjoncturel, le résultat d’exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) a enregistré un recul de 3,9 pour cent, à 107,0 millions de francs (marge EBITDA 20,2 pour cent), et le résultat avant intérêts et impôts (EBIT), de 5,2 pour cent, à 72,4 millions de francs (marge EBIT 13,6 pour cent). Suite aux cessions opérées, le résultat a augmenté de 21,0 pour cent pour atteindre 71,6 millions de francs. Au total, les offres du secteur Digital et l’ensemble des plateformes édito-riales numériques ont contribué, pro forma, à hauteur de 26,7 pour cent au chiffre d’affaires et de 36,2 pour cent à l’EBIT. Avec la nouvelle organisation des secteurs qui sera instaurée le 1er janvier 2017 au plus tard, Tamedia entend notamment rassembler les membres de l’équipe de vente décentralisée au sein d’une équipe de vente publicitaire centrale, afin de pouvoir améliorer encore le service offert aux clients.

Zurich, le 20 août 2015 – Tamedia a clôturé le premier semestre 2015 sur un résultat solide. Le chiffre d’affaires de notre groupe de médias a baissé de 3,8 pour cent au premier semestre 2015, à 530,7 millions de francs (exercice précédent: 551,4 millions de francs) en raison notamment du ralentissement économique et de l’évolution structurelle incessante du secteur Print. Le résultat d’exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) a dès lors enregistré un recul de 3,9 pour cent, à 107,0 millions de francs (exercice précédent: 111,3 millions de francs) et le résultat d’exploitation avant intérêts et impôts (EBIT), de 5,2 pour cent, à 72,4 millions de francs (exercice précédent: 76,4 millions de francs). Le résultat des secteurs dont l’activité a été poursuivie a augmenté de 20,6 pour cent, à 71,6 millions de francs (exercice précédent: 59,4 millions de francs). Le bénéfice généré par la vente des participations dans LS Distribution Suisse SA et dans l’Aktiengesellschaft des Winterthurer Stadtanzeiger ont apporté une importante contribution à ce résultat. A 71,6 millions de francs, le résultat total, y compris les secteurs dont l’activité n’a pas été poursuivie, est en nette progression par rapport à l’exercice précédent (59,2 millions de francs).

 

Outre l’introduction réussie des modèles payants numériques chez 24 heures et à la Tribune de Genève et le lancement de la Leading European Newspaper Alliance LENA, un réseau de collaboration réunissant le Tages-Anzeiger, la Tribune de Genève, Le Figaro (France), El País (Espagne), La Repubblica (Italie), Die Welt (Allemagne) et Le Soir (Belgique), c’est le secteur Digital qui s’est le plus mis en évidence au premier semestre. Avec la reprise du groupe Ricardo, nous avons pu franchir un nouveau pas déterminant; l’opération devrait être bouclée d’ici à la fin de l’année, une fois que nous aurons obtenu le feu vert de la Commission fédérale de la concurrence. Notre ambition est de développer l’offre de ricardo.ch à travers des effets de réseau avec nos médias, d’exploiter des synergies sur le marché des petites annonces et de créer une offre forte sur le marché automobile. Le rachat des participations de 50 pour cent de notre partenaire Schibsted dans tutti.ch et car4you.ch au mois de juillet a été un premier pas important dans cette optique.

 

search.ch avec un bénéfice de revalorisation qui devrait s’élever à 203 millions de francs

 

Depuis le 1er juillet 2015, le service d’annuaire search.ch fait partie de Swisscom Directories SA, qui exploitait déjà local.ch. Désormais, Tamedia détient 31 pour cent du capital de cette filiale conjointe avec Swisscom, laquelle fait partie des fournisseurs de services en ligne les plus performants de Suisse, avec quelque 3,8 millions d’utilisateurs mensuels. Suite à ce regroupement, les parts que nous détenons dans search.ch ont été réévaluées. Cette réévaluation générera un bénéfice de revalorisation prévisionnelle de 203 millions de francs dans le résultat financier de Tamedia. Par ailleurs, à compter du 1er juillet 2015, la contribution au revenu de local.ch et de search.ch sera présentée comme une part du résultat dans des sociétés associées dans le secteur Digital. Par ailleurs, la part du résultat dans des sociétés associées et des coentreprises est désormais intégrée dans l’EBITDA, tant dans le compte de résultat consolidé que dans les informations sur les segments. En lien plus particulièrement avec le développement du secteur Digital et son importance croissante pour l’évolution des activités, le résultat des investissements dans les sociétés associées et les coentreprises est considéré comme une composante opérationnelle du résultat.

 

Chiffres clés

 

30.06.2015

30.06.20141

Variation en %

Chiffre d‘affaires (en mio. CHF)

530.7

551.4

(3.8)

Résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) (en mio. CHF)

107.0

111.3

(3.9)

EBITDA–Marge en pour cent

20.2

20.2

(0.1)

Résultat d’exploitation (EBIT) (en mio. CHF)

72.4

76.4

(5.2)

EBIT–Marge en pour cent

13.6

13.9

(1.5)

Résultat des secteurs dont l’activité a été poursuivie (en mio. CHF)

71.6

59.4

20.6

Résultat des secteurs dont l’activité n’a pas été poursuivie (en mio. CHF)

-

(0.2)

-

Résultat (en mio. CHF)

71.6

59.2

21.0

résultat–Marge en pour cent

13.5

10.7

25.7

Résultat par action non dilué (en CHF)

5.90

5.08

16.1

Flux de fonds de l’activité commerciale (en mio. CHF)

71.4

109.6

(34.9)

Total du bilan au 30.06/31.12 (en mio. CHF)

2 043.4

2 156.2

(5.2)

Taux d’autofinancement au 30.06/31.12

69.9

67.6

3.4)

1 Les valeurs de la période précédente ont été ajustées suite à un restatement. 

 

Nouvelle segmentation: Publications Régionales et Nationales, plateformes numériques comprises

La segmentation a été légèrement adaptée à l’occasion de ce rapport semestriel 2015. Les secteurs Print Régional et Print National ont été rebaptisés respectivement Publications Régionales et Publications Nationales. Désormais, les secteurs Publications Régionales et Publications Nationales englobent également les chiffres d’affaires et les résultats des publications numériques, présentés jusqu’à maintenant dans le secteur Digital. Cette adaptation reflète la convergence des méthodes de travail des différentes rédactions ainsi que l’importance croissante des abonnements combinés.

Recul des investissements publicitaires au sein du secteur Publications Régionales  Le chiffre d’affaires du secteur Publications Régionales a baissé de 7,3 pour cent, à 262,9 millions de francs. Le ralentissement de l’économie suisse a entraîné une nette diminution des investissements publicitaires. Les mesures de gain d’efficience déjà prévues et mises en œuvre n’ont pu que compenser en partie l’accélération de la baisse de chiffre d’affaires. Le résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) du secteur Publications Régionales a enregistré un recul, passant de 47,1 millions de francs à 42,3 millions de francs. La marge EBITDA s’établit de ce fait à 16,1 pour cent (exercice précédent: 16,6 pour cent). Dans la foulée, le résultat EBIT s’est également inscrit à la baisse, passant pour sa part de 27,3 millions de francs à 23,8 millions de francs. A 9,0 pour cent, la marge EBIT se situe légèrement en dessous du niveau de l’exercice précédent (9,6 pour cent).

 

Marge EBIT toujours aussi élevée pour le secteur Publications Nationales 

Le chiffre d’affaires du secteur Publications Nationales a régressé de 5,8 pour cent par rapport à l’exercice précédent, à 186,6 millions de francs. Le recul du chiffre d’affaires est dû pour l’essentiel au ralentissement observé sur le marché publicitaire des magazines et de la presse dominicale. Les pendulaires de 20 minutes ainsi que Finanz und Wirtschaft ont tenu tête à cette tendance et affichent un chiffre d’affaires et des recettes en hausse. Le résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) du secteur Publications Nationales a enregistré un léger recul, à 36,3 millions de francs (exercice précédent: 38,6 millions de francs). La marge EBITDA s’établit à 19,5 pour cent, comme l’exercice précédent. Le résultat d’exploitation (EBIT) se chiffre à 33,3 millions de francs (exercice précédent:  35,5 millions de francs). A 17,8 pour cent, la marge EBIT est pratiquement inchangée par rapport à l’exercice précédent (17,9 pour cent).

 

Nouvelle croissance du chiffre d’affaires et du résultat pour le secteur Digital  

Le secteur Digital, qui inclut toutes les offres numériques n’ayant pas un caractère journalistique, présente une hausse de chiffre d’affaires de 8,9 pour cent, à 107,8 millions de francs. Cette hausse résulte de la croissance organique des plateformes et de la première intégration dans les comptes de Trendsales et de Doodle. JobCloud SA a connu une nouvelle fois un développement réjouissant, comme en témoigne la nette progression du chiffre d’affaires et du résultat de la société. Le portail immobilier homegate.ch a enregistré lui aussi une progression de son chiffre d’affaires et de son résultat. Le résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) du secteur Digital s’est inscrit à la hausse, à 34,3 millions de francs (exercice précédent: 28,7 millions de francs). La marge EBITDA se chiffre à 31,8 pour cent (exercice précédent: 29,0 pour cent). Le résultat d’exploitation (EBIT) a connu une nette amélioration, à 21,2 millions de francs (exercice précédent: 16,7 millions de francs). La marge EBIT s’établit à 19,7 pour cent (exercice précédent: 16,9 pour cent), un résultat tout à fait réjouissant.

Information sur les segments des secteurs dont l’activité est poursuivie

 

 

CdA

30.6.2015

CdA1

30.6.2014

EBITDA2

30.6.2015

EBITDA1,2

30.6.2014

EBIT3

30.6.2015

EBIT1,3

30.6.2014

Publications Régionales
(en mio. CHF)

262.9

283.7

42.3

47.1

23.8

27.3

Publications Nationales
(en mio. CHF)

186.6

198.0

36.3

38.6

33.3

35.5

Digital (en mio. CHF)

107.8

99.0

34.3

28.7

21.2

16.7

Elimination (en mio. CHF)

(26.7)

(29.3)

(5.9)

(3.1)

(5.9)

(3.1)

Total (en mio. CHF)

530.7

551.4

107.0

111.3

72.4

76.4

 

1 Les valeurs de la période précédente ont été ajustées suite à un restatement.

2 Résultat d’exploitation avant amortissements

3 Résultat d’exploitation

 

Les capitaux propres ont enregistré une légère baisse de 28,9 millions de francs, à 1 428,1 millions de francs. Le taux d’autofinancement atteint un niveau solide, à 69,9 pour cent (67,6 pour cent à fin 2014). 

Pour le second semestre, Tamedia table sur une nouvelle dégradation du marché de la publicité imprimée. La mise en œuvre des mesures de gain d’efficience en cours sera poursuivie durant le second semestre 2015. Nous vous informerons de l’état d’avancement des principaux projets de l’entreprise et du développement de notre groupe de médias à l’occasion de la publication des résultats de l’exercice 2015, le mardi 15 mars 2016.

Nouveaux secteurs dans l’organisation Tamedia le 1er janvier 2017 au plus tard : Publicité & Médias pendulaires et Médias payants

Le 1er janvier 2017, le groupe suisse de médias Tamedia regroupera en un marché publicitaire centralisé les équipes commerciales actuellement présentes dans les différents secteurs. Cette fusion a pour objectif de permettre à l’entreprise d’être plus agile et de réagir plus globalement aux changements et demandes des annonceurs, en leur facilitant les réservations d’offres intéressantes. Le 1er janvier 2017 au plus tard, les clients publicitaires pourront ainsi planifier et réaliser plus aisément leurs campagnes multimédias et multiplateformes. Tamedia continue ainsi de miser sur une commercialisation directe et de grande qualité de tous les journaux, magazines et offres éditoriales numériques. 

La direction du nouveau secteur Publicité & Médias pendulaires est confiée à Marcel Kohler, qui continuera d’assumer en parallèle la direction générale de 20 Minuten, l’essentiel, MX Metroxpress et Newsexpress. Outre l’équipe commerciale des annonces publicitaires, le nouveau secteur comprendra les services internes dédiés aux annonces, ainsi que le Marketing publicitaire. A son poste actuel, Marcel Kohler accompagnera la mise en place progressive de la nouvelle organisation, ainsi que l’harmonisation des systèmes de réservation, de planification et CRM jusqu’à fin 2016. 

Serge Reymond, qui dirige actuellement le secteur  Tamedia Publications Romandes et Médias Suisse alémanique, prendra la tête du nouveau secteur Médias payants, au plus tard le 1er janvier 2017. Ce secteur regroupera toutes les rédactions et les équipes Marketing et Gestion des produits du Marché lecteurs. Les rédacteurs en chef continueront d’être directement rattachés au directeur du secteur, ainsi qu’au Comité éditorial du Conseil d’administration de Tamedia pour toutes les questions touchant au contenu. 

Les actuels secteurs Tamedia Publications Romandes, Médias Suisse alémanique, Médias régionaux Suisse alémanique et 20 Minuten seront dissous par la nouvelle structure au plus tard au 1er janvier 2017. Ueli Eckstein, directeur du secteur Médias régionaux Suisse alémanique, quittera la direction de l’entreprise à la fin 2016, mais continuera de travailler pour Tamedia au-delà de la date légale de sa retraite prévue pour mi-2017, en tant que responsable des projets spéciaux dans le domaine éditorial , et sera directement rattaché à Christoph Tonini, Président de la direction générale. 

Les secteurs Digital, sous la direction de Christoph Brand, Finances & Ressources humaines, sous la direction de Sandro Macciacchini, ainsi que Services d’édition, sous la direction d’Andreas Schaffner, demeureront inchangés.  

 

Informations pour la presse et les analystes

La téléconférence pour les médias a lieu aujourd'hui, jeudi 20 août 2015, à 10 heures. Par ailleurs, une téléconférence en anglais est organisée spécifiquement pour les analystes; elle débutera à 11 heures. 

Connexion: Europe: +41 (0)58 310 50 00 / Etats-Unis: +1 (1)631 570 56 13 (uniquement pour les analystes) / Grande-Bretagne: +44 (0)203 059 58 62 (uniquement pour les analystes)


Informations

Christoph Zimmer, responsable Communication Tamedia

téléphone: +41 (0)44 248 41 90, courriel: [email protected]


Informations complémentaires sur Tamedia 

Tamedia est un groupe suisse de médias dont le siège est à Zurich. Avec ses quotidiens, hebdomadaires, magazines, plateformes en ligne et centres d’impression, Tamedia est l’une des principales entreprises de la branche en Suisse. Grâce à des productions rédactionnelles indépendantes et à un esprit critique bien marqué, les médias de Tamedia SA et de ses filiales Tamedia Publications romandes et Espace Media s’affirment comme des faiseurs d’opinion majeurs et alimentent les conversations avec des articles touchant à tous les domaines de la vie. Fondée en 1893, l’entreprise est cotée à la Bourse suisse depuis l’an 2000. 

Pour plus d’informations: www.tamedia.ch